Le dimanche 18 novembre, nous avons fêté nos 1 ans!!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Plan du forum
*Accueil*
Règlement
Actu du forum
Présentations
Avant de rp...
*RPG*
Forêt
Lykos Ranch
Missoula
Montagnes
Territoire des Brandkel
Territoire de la meute de Kaïnara
Territoire des Semis
*Hors RPG*
Flood
Coin des artistes
Nos partenaires ♥
Top 50 All-Rpg
Myyra
La Guerre Des Clans
Aimez-nous ♥
Vous êtes sur Facebook? Ah, tiens, nous aussi! (a)

Partagez | 
 

 Lara Sakil, ou plutôt : petite traitresse sympa pardonnée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lara Sakil
Louve adepte de la bagarre !!
avatar

Localisation : Sais pas
Humeur : Sarcastique niark niark

MessageSujet: Lara Sakil, ou plutôt : petite traitresse sympa pardonnée.   Jeu 24 Nov - 17:28

Nom du perso : Sakil (Facultatif)

Prénom du perso : Lara

Surnom : P’tit bombe. (Facultatif)

Sexe : F

Race : Louve-Garous

Age du personnage : 14 ans

Clan : Bien ( Bien, Mal, ou Neutre )

Métier : ‘suis au collège.

Histoire : Bon courage pour celui qui va la lire ^^ !

Moi, Lara, fille de 12, je suis née dans l’hôpital des loups-garous sans poser aucuns problèmes familiaux, j’ai eu une vie plus ou moins animée. Mes parents étaient…très riches et ne pensaient qu’à l’argent. Ils ne passaient jamais de temps avec moi. C’était toujours : « Une prochaine fois mon ange. » ou « Maman, a du travail ma chérie. » Alors, à 9 ans je pris une décision. Prête à tout pour me faire remarquer, je rentrai dans une bande de garçon vraiment pas fréquentable, qui passait la plupart du temps à sécher les cours et à embêter le maximum de gens. Mes amies, ou plutôt mon amie, qui m’avait beaucoup aidé à endurer l’ignorance de mes parents à mon égard, m’abandonna lorsque je lui annonçai mon arrivée dans « le gang des terreurs » comme ils s’appelaient, arborant ce nom comme une médaille. Ils avaient déjà embêté sa sœur. On se bagarrait souvent avec des loups de l’école. Le racket était leur principale activité et aussi la mienne du coup. Un jour, ils re-embêtèrent la petite sœur de mon amie. Ils avaient commencé par la menacer, puis, lorsqu’elle céda à leurs menaces, elle leur donna ce qu’elle possédait sur elle. C'est-à-dire, des bonbons, de l’argent, et une Nintendo DS.
La petite a appelé au secours et sa sœur à accourue dont ne sait où. Lorsqu’elle a vu que c’était encore le « gang des terreurs », elle s’est instinctivement transformée en louve (après avoir ôtée ses vêtements bien sur, pour ne pas finir écrabouillée par son propre pantalon), et avait attaqué au hasard un de la bande. Il s’agissait du chef, Kevin. Il avait réagit en une seconde et s’était aussi transformé. Le reste de la bande, profondément déloyal s’était joint à Kevin et mon ex-amie ne pouvait plus gagner. Et contre plusieurs loups elle n’avait aucunes chances d’en sortir indemne. Moi, je ne m’étais pas joins à la bagarre, même si j’adorais ça. Mais, voir mon amie souffrir, et se faire blesser par des loups déloyaux, je ne pouvais rester sans rien faire. Et mon désir de me faire remarquer par mes parents fut moins fort contre celui de sauver mon amie. Alors, je me transformai, et attaquais le reste de la bande. Quatre contre deux. Enfin non. Contre trois. La petite sœur de mon amie se joint à nous. Et la bagarre s’équilibra. C’était juste l’avantage en nombre qui faisait du gang des terreurs leur force, pas leur puissance au combat. Personne n’en sortit indemne du conté ennemi. Kevin se prit une blessure à l’épaule, Raoul, à la jambe, et Jack et John, les jumeaux, au ventre, au même endroit. Ils étaient partis ventre à terre, avec pour dernier mot :
« On te retrouvera et on te fera payer ça, Lara ! »
Moi, je m’étais enfuie de mon coté, avec mes deux trahisons sur les épaules. Je couru si vite et si loin que je ne savais même pas où j’allais. Sans le remarquer, je franchi la frontière du domaine de ma meute et je me retrouvais en territoire humain. J’errais pendant plusieurs heures dans la nature puis je me re-transformais et à moitié morte de faim, de soif et de froid, (on était en Hiver) je m’écroulai pas très loin d’une maison d’humain.
Je m’étais réveillée, dans un canapé, à coté d’une cheminée où crépitait un feu, amnésique. J’avais complètement perdu la mémoire et je ne savais même pas qui j’étais, je savais juste que j’étais quelqu’un de spéciale comparé au gens qui me posaient des questions pour savoir qui j’étais.
Ils m’adoptèrent. Je vécu 2 ans de ma vie, chez eux. Je m’étais aperçue rapidement que j’étais en fait un loup-garou et que ce n’était pas mes vrais parents. Alors, je errais très loin de chez moi et sans le savoir, vu que, quand même je n’étais pas très loin des terres des semis, je pénétrais chez eux. Un énorme monstre, que je n’avais jamais vu m’était tombé dessus et avait commencé à me massacrer à coups de griffes.
Je n’aurais jamais pu rester en vie lorsque mon amie, que je n’avais pas reconnue puisque j’étais amnésique, m’avais secourue alors qu’elle passait par là, au bord de la frontière, avec ses amies. On avait réussi à le battre et il était partit avec de nombreuses blessures. Elle m’avait parlé et je lui avais dit que je ne me souvenais plus de rien. Alors, patiemment, elle m’avait tout expliqué depuis qu’on se connaissait jusqu’à ma fuite, y compris que l’on me recherchait depuis deux ans et que mes parents étaient morts d’inquiétude. Alors tout m’était revenu et j’avais prévenu mes parents adoptifs en secret de ne pas me rechercher et que pour les protéger je n’allais rien dire. J’étais rentrée chez moi, mes parents m' ignoraient un peu moins m'enfin quand même un peu, et tout était rentré dans l’ordre à part le fait que je me rendais en cachette, chez mes parents adoptifs pour leur rendre des visites. Je restais toujours avec mes nouvelles amies en plus de ma copine que j’avais retrouvée et la bande des terreurs ne pouvais rien contre moi, qui était constamment entourée de mes gardes du corps, enfin… en quelques sortes.
Puis, mes parents, sans me demander mon avis bien sur, avaient décidé de déménager. Je les soupçonnent d'avoir trouver un endroit où ils pourraient avoir encore plus d'argent. Je les ai détestés pendant un bon bout de temps. On est allé vivre dans la meutes des Teller. Changer de meute était vraiment horrible pour un loup. On a aménagé dans une maison assez grande et spacieuse. Un nouveau collège, des nouveaux gens, un endroit inconnu... Et mince ! Je ne pouvais plus aller voir mes parents adoptifs maintenant ! Pff. Et en plus je ne connaissait personne. Bon, au moins y'avait plein de nouveau endroit a explorer lors de mes sortis au grand air.
(Au moins 10 lignes complètes)


Description physique :
Je suis blonde au yeux qui changent des fois de couleurs mais qui penchent, comme tous les loups ou presque, vers le doré, mon visage et fin et des fois il prend des expressions qui me vieillissent de quelques années. Je suis grande et belle (sans vouloir paraitre prétentieuse), comme toutes les louves. De première vue, on a l’impression de voir un ange, mais dès qu'on s'approche trop de moi ça devient l'enfer pour celui qui m'adresse la parole, j'y peux rien, je suis comme ça.
Une fine cicatrise barre mon flanc quand je suis en forme de louve, et le coté de mon ventre quand je suis sous forme humaine.
(au moins 5 lignes complètes)


Description morale :
Je suis généralement plutôt arrogante et provocante, mais, il m'arrive d'être sympa même si c'est assez rare. Un poil susceptible, facilement irritable, je cherche souvent la bagarre et c’est normal, vu que j’adore ça. Je suis assez intelligente, mais je réfléchis plutôt de mon point de vu qui n’est souvent pas la meilleure clef pour réussir les choses. Les fugues sont ma principale activité et je me demande quand mes parents arriveront à me coincer suffisamment longtemps à la maison. C'est un de mes défi les plus amusant, essayer par n'importe quel moyen de tromper la vigilance des gardes qu'ils mettent tout autour de la maison pour que je reste minimum une heure avec eux. Je les trouve bizarres. Ils veulent absolument que je reste avec eux, mais dès que je viens avec eux et ben des fois, enfin... souvent, ils reçoivent un appel téléphonique et quand ils raccrochent, on peut voir des $.$ à la place de leurs yeux. L'horreur. Après, ils me disent : "Chérie, nous avons un rendez-vous et nous préférerons que tu reste à la maison pour toute la journée." Ce que évidement je ne fais pas. Je trouve toujours une solution pour assommer un des gardes et m'enfuir en courant de cette véritable pouponnière où je ne supporte pas l'atmosphère.
(au moins 5 lignes complètes)


Etes-vous le 2ème ou 3ème compte d'un membre déjà présent sur le forum ? Si oui, de qui s'agit-il ? Non, c’est mon premier.

Si vous avez répondu non à la question précédente, comment avez-vous connu le forum ? Par notre chère, majestueuse, grande, Kaïnara ! ( Merci de préciser avec détails)

Exemple de RP : L’histoire ne vous a pas suffit ?

« JOYEUX ANNIVERSAIRE !!!! JOYEUX ANNIVERSAIRE !!!! »
Tous mes amis étaient présents et même celui dont j’étais secrètement amoureuse. C’était le jour de mes douze ans, et j’entrais dans la « génération des grands » comme disent mes copines. Une table trèèèèèèèèèès grande avait été mises en place dans l’immense salon de mes parents. Dessus, trois gâteaux trois milles bonbons et de nombreuse autres chose, dont la grosse piles de gâteaux qui trônait en son milieu.
Le trente et un décembre. Jour du nouvel an. On avait organisé une fête dans mon dos, sans rien me dire, et quand j’étais descendu dans l’escalier qui menait à ma chambre (oui, oui un escalier juste pour ma chambre), je me préparais à ce qu’il y ai rien en bas aucuns cadeaux comme toutes les années que j’avais passées dans cette maison, ou plutôt ce palais.
J’avais été accueilli par un boucan qui m’avait vrillé les oreilles. Tout le monde chantait, et essayait de chanter juste même si ils n’y arrivaient pas. Je m’en fichais, ça me faisait quand même plaisir.
Tout le monde était présent dont, ma meilleure amie que j’avais trahie, puis secourue contre une bande de crétins. Toute heureuse, je soufflais les bougies et ouvrais les cadeaux.
Ensuite, après avoir coupé le gâteau et mangé une bonne partie des bonbons, on allait jouer. Je laissais libre court à mon bonheur en compagnie de mes amis.

Je sais, c’est un peu court mais là, franchement, j’ai la flemme de continuer après avoir écrit l’histoire.
(Au moins 5 lignes. Ici, faites un exemple de sujet de rp que vous pourriez créer, une fois votre présentation validée, dans la partie rpg du forum.)


AUTRE

Code 1 :


Dernière édition par Lara Sakil le Mer 14 Déc - 14:54, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïnara
Masque noir, coeur blanc, esprit libre...

avatar

Localisation : Près de ta mort...
Humeur : Lunatique...

Qui êtes vous?
Surnom: Lady Kaïnara.
Meute: La sienne. Pasqu
D'autres comptes?: Naaah...

MessageSujet: Re: Lara Sakil, ou plutôt : petite traitresse sympa pardonnée.   Ven 25 Nov - 17:47

Laraaaa! Merci pour la "grande, majestueuse", je ne mérite pas... Enfin, si, un peu (*très modeste*). Bon, ton histoire est super et je ne vois pas de problèmes... Donc te voilà... acceptée^^! je te met louve. je t'ajoute modette après, oki?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://indiana-teller.allgoo.net
Lou Ange
Oméga
avatar

Localisation : au Lycos Ranch, en train de lire ou de rêvasser
Humeur : :D / èé / :'( ?

MessageSujet: Re: Lara Sakil, ou plutôt : petite traitresse sympa pardonnée.   Ven 25 Nov - 22:42

T'acceptes sans le code?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lara Sakil
Louve adepte de la bagarre !!
avatar

Localisation : Sais pas
Humeur : Sarcastique niark niark

MessageSujet: Lara Sakil   Sam 26 Nov - 11:33

Oups ! Je me suis trompée ! Au début, y'avait le code mais avec les codes pour la couleur je me suis emmêlée les pinceaux! Je modifie tout de suite ! (Après avoir expérimenter le bleu clair, le bleu foncé et le vert, je prendrai le rouge! *a enfin trouvé une couleur non-utilisée*)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lara Sakil, ou plutôt : petite traitresse sympa pardonnée.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lara Sakil, ou plutôt : petite traitresse sympa pardonnée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La blague du soir, matin, quand vous voulez, j'm'en branle
» Tu l'montres pas, mais t'as l'air sympa. [Luca]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Indiana Teller, le forum RPG :: Accueil :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: